Jacques Dolivet

Photographe

Site Internet : www.jacquesdolivet.com


Sobre et concentrée, l'écriture photographique de Jacques Dolivet, faite de nuances et de saisissements, révèle une réelle et profonde sensibilité.

Son œuvre est un travail sur la lumière, mais le photographe ne le montre pas expressément ; à la manière d'un peintre, il en fait son médium essentiel, pour aller jusqu'à l'épure du sujet, pour nous le faire ressentir différemment, pour le constituer comme une partie du monde.

Au service de ce regard exigeant, de ce rendu pictural et lumineux, il y a le cadrage et un sens affirmé du graphisme.

Ce qui est donné à voir, en arrêt sur l'image, est d'une poésie rigoureuse : le cadrage est essentiel, et saisit la part d'ombre, et fige le miroitement qui nous échappe.

Les thèmes – les artefacts et la nature – ne sont pas opposés : ils sont considérés avec le même œil, celui qui s'assure toujours d'une forme en lien avec son sujet, s'en amuse parfois, s'émeut aussi de nos traces dans un monde tout à la fois habité et déserté.

 

Jacques Dolivet pratique de préférence une photographie qui s'apparente à une sorte de poésie visuelle. Des images qui poussent à rêver. Des images énigmatiques, avec juste ce qu'il faut de spleen, de gris, de grain, d'irréel…

Il aime mêler les techniques argentiques et numériques, et brouiller les pistes et les repères de lieu et de temps.  

 

Franck Lopis - Les Editions du Chien Noir.

- Né à Guérande, Jacques Dolivet vit et travaille à La Baule.

- Nombreuses expositions de photographies (une trentaine depuis 1991 jusqu'à ce jour), individuelles et collectives, comme exposant mais aussi comme co-organisateur, notamment à La Baule avec l'Association Photographie Organisation, dont il a été l'un des fondateurs.

- Auteur-photographe, il réalise des tirages d'art photographique en séries limitées.

- Membre de l'Association Ateliers d'Artistes en Presqu'île depuis octobre 2016.

Contact :

https://instagram.com/djackdo/

+33(0)6.77.85.71.83

contact@jacquesdolivet.com



Trouver l'atelier de Jacques Dolivet >